Reflet +

Principal

Le communautaire : sujet de débats entre les partis

communautaire

Par Alexandra Bachot –

Crédit photo : Bruno Dos Santos.


« Il ne faut pas sous-estimer le communautaire et la capacité à soutenir l’individu, à faire sauter les murs invisibles de nos réserves », affirme Melissa Mollen Dupuis, artiste innue et ambassadeur de conscience d’Amnesty international. C’est sur ces paroles prononcées par l’activiste engagée qu’a été inauguré le débat public organisé en mai dernier par le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) en prévision des prochaines élections provinciales.

Au cours de cet évènement, le Monument-National a accueilli les représentants et représentantes des principaux partis, en lice pour le scrutin d’octobre : Amir Khadir de Québec Solidaire (QS), Chantal Soucy de la Coalition Avenir Québec (CAQ) et Carole Poirier du Parti Québécois (PQ). Seul absent de la soirée, le Parti Libéral a suscité la déception et l’indignation des autres groupes présents et de l’assistance.

Réunis autour du thème « Quelle vision politique pour le communautaire et le tissu social ? », les députés ont débattu de l’avenir des groupes communautaires autonomes si leur parti est élu en livrant leurs visions et engagements politiques concernant trois enjeux dont la participation citoyenne, les services publics et les programmes sociaux ainsi que l’action communautaire. Bien que le débat était propice aux échanges sérieux, la discussion a également été ponctuée par plusieurs prises de paroles et performances artistiques, notamment celles de l’auteure et dramaturge Marilou Craft et l’humoriste Fred Dubé.

Ce contenu est réservé aux membres

Merci de vous connecter pour le consulter !

Climatiseurs

Les climatiseurs, bête noire du réchauffement climatique

par Alexandra Bachot -

Le réchauffement climatique serait en partie dû aux appareils qui permettent de...

Équipe Reflet de Société Plus

Équipe Reflet de Société Plus

Fondé en 1992, Reflet de Société est un magazine d’information et de sensibilisation publié tous les deux mois. Le magazine aborde des phénomènes sociaux tels les gangs de rue, le décrochage, la dépendance à la drogue, à l’alcool et au jeu et nombre d’autres. Reflet de Société se veut sensible aux réalités de chacun. L’objectif est d’apprendre à mieux vivre ensemble en démystifiant les préjugés.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.

J'accepte Je refuse Centre de confidentialité Paramètres de Confidentialité En savoir plus sur la politique